1 – La formation et l’examen de chauffeur VTC

Pour devenir chauffeur privé avec le statut de VTC (voiture de transport avec chauffeur), il faut passer un examen spécifique. L’examen prend la forme d’un QCM, questions à choix multiples, et d’un QRC, questions à réponses courtes, selon les épreuves. Il dure 3h50 et comporte sept épreuves

  • réglementation des transports
  • sécurité routière
  • gestion d’une entreprise
  • compréhension du français et de l’anglais
  • développement commercial
  • règlementation nationale des VTC.

Même si ce n’est pas obligatoire, il est conseillé de se rapprocher d’un centre de formation agréé pour préparer l’examen VTC. Il vous sera alors proposé une formation VTC, qui vous préparera aux modules de l’épreuve. En revanche, le prix de la formation VTC peut parfois être élevé. Les applications de chauffeurs ont des partenariats avec les centres de formation : rapprochez-vous d’elles pour obtenir des conditions tarifaires avantageuses.

Depuis l’entrée en vigueur de la loi Grandguillaume, l’examen ne se passe plus auprès de la Préfecture mais auprès de la Chambre des Métiers de l’Artisanat (CMA).

Bon à savoir: par la suite, sachez que tout chauffeur VTC doit obligatoirement suivre tous les 5 ans un stage de formation continue de 14h minimum, dispensé dans un centre de formation agréé.